Editorial

Disparition de Dominique Adenot, maire de Champigny sur Marne

, par Michèle Picard

Je viens d’apprendre avec tristesse, la disparition de Dominique Adenot, maire de Champigny sur Marne.
Il y a deux jours seulement, je m’adressais à lui, après avoir été informée de sa démission à cause de ses problèmes de santé. Je ne pensais pas que la maladie l’emporterait aussi rapidement.
Nous perdons un homme empreint d’humanisme. Nous perdons un élu engagé au service de l’intérêt général, de sa commune et de ses habitants. Je perds un collègue précieux avec lequel j’ai eu un immense plaisir de (...)

Articles les plus récents

  • Rassemblement contre les expulsions et pour le droit au logement

    Mardi 20 mars 2018 à 17 heures
    Esplanade Jean Cagne
    (Avenue Jean-Cagne à Vénissieux)
    Nous vous invitons à participer nombreux au rassemblement contre les expulsions, pour le droit au logement, organisé par le Réseau d’Alerte et de Solidarité, auquel se sont jointes de nombreuses associations et forces progressistes.

  • VIVE LES COMMUNES

    , par Michèle Picard

    Nous voulons une commune qui agisse, pas une commune réduite à une chambre d’enregistrement. Nous voulons une commune qui tende la main à ses habitants, et reste un levier de l’aménagement de tous ses quartiers. Nous voulons une commune qui soutienne la jeunesse, la création et la culture populaire, accompagne les enfants dans leur éducation, et veille à la dignité de nos aînés. Nous voulons une commune solidaire, une commune de toutes les chances, une commune guidée par l’intérêt général. Une commune (...)

  • BUDGET 2018

    , par Pierre-Alain Millet

    On ne peut évoquer le budget de la ville sans évoquer ceux de la Métropole et de la France qui conditionnent de plus en plus nos décisions. Comme avec Sarkozy et Hollande, les orientations générales sont guidées par la « maitrise des dépenses publiques », c’est à dire les dépenses utiles pour la vie des familles. Les budgets du logement et du travail baissent, celui de l’Éducation Nationale ne répond pas aux besoins. Il est prévu plus de 4 milliards d’économies sur la santé dont 1 milliard sur les hôpitaux (...)

  • RYTHMES SCOLAIRES

    , par Serge.truscello

    La réforme de la semaine des 4.5 jours a été mise en place en 2013 par le gouvernement Hollande (dont Macron faisait partie). Ces nouveaux rythmes scolaires étaient annoncés comme une nécessité pour répondre au rythme de l’enfant et faciliter un apprentissage plus efficace le matin.
    Cette réforme avait entraîné de longs débats, notamment sur l’organisation du périscolaire qui est de la responsabilité des communes, avec une interrogation sur la participation financière de l’État et le contenu des (...)

  • PROJET ÉDUCATIF DE TERRITOIRE

    , par Michèle Picard

    En juin 2017, le gouvernement lançait deux gros chantiers scolaires sans se soucier des problèmes organisationnels et financiers consécutifs et laissant les élus locaux se débrouiller.
    D’abord, les classes de CP à 12 (et pour la rentrée prochaine les CE1), qui, même s’il s’agit d’une avancée pour les élèves, représente beaucoup de créations de classes, sans moyens supplémentaires. Les élus locaux ont été placés au pied du mur, contraint d’ouvrir dans l’urgence les classes nécessaires.
    Ensuite, concernant (...)

  • RYTHMES SCOLAIRES - Entretien avec Véronique Callut, Adjointe à l’Éducation, à l’enfance et à la jeunesse.

    , par Véronique Callut

    La réforme des rythmes scolaires du gouvernement Hollande a bouleversé l’organisation des temps de l’enfant. Qu’est ce qui a précisément changé à Vénissieux depuis 2013 ?
    Je commencerais par rappeler que cette réforme avait été imposée, sans concertation aucune, ni avec les parents, ni avec les enseignants, ni avec les communes. Elle nous avait été présentée comme répondant à l’intérêt de l’enfant et ses apprentissages. Sachant qu’un enfant est plus attentif le matin et dispose d’une meilleure compréhension, (...)

  • LOGEMENT SOCIAL

    , par Pierre-Alain Millet

    La réduction du loyer solidarité (RLS) qui permet au gouvernement de faire payer aux bailleurs, donc aux locataires, la baisse des APL devait s’appliquer dès janvier 2018.
    La CAF qui calcule les droits à RLS a annoncé qu’elle ne serait prête qu’en avril. Cette mesure étant rétroactive, cela rendra compliqué pour les locataires de comprendre leur quittance d’avril.
    De plus, les plafonds prévus pour le RLS n’étant pas les mêmes que ceux des APL, certains foyers bénéficient du RLS sans avoir d’APL. (...)

  • JEUNES ET AUSSI CITOYENS

    , par Michèle Picard

    Par l’éducation, par la formation, par la citoyenneté, par la culture et le sport, notre ville a toujours tenu à offrir des possibles à la jeunesse vénissiane.
    Il faut la soutenir, l’accompagner, il faut aider les jeunes à trouver leur chemin, à mettre le pied à l’étrier. Les processus de création ne doivent pas être négligés dans les schémas d’expression, de prises de confiance, de confrontation au réel, que les 15-25 ans peuvent s’approprier à cette occasion.
    Il n’y a pas une jeunesse, mais des (...)

  • SUPPRESSION DE LA TAXE D’HABITATION

    , par Pierre-Alain Millet

    Lotfi Ben Khelifa qualifie la taxe d’habitation « d’impôt injuste, plus cher dans les communes où habitent les personnes les plus modestes. ». Il prend la défense du gouvernement Macron-Philippe et de la suppression de la TH.
    Si le gouvernement avait remplacé la TH par une fiscalité locale basée sur les revenus avec une vraie péréquation entre les villes riches et les villes pauvres, nous aurions applaudi !
    Mais Macron remplace la TH par quoi ? Et bien d’abord par la TVA qui est le premier revenu de (...)

  • SITIV

    , par Pierre-Alain Millet

    Monsieur Dureau du groupe socialiste et en marche dénonce un Syndicat Intercommunal des Technologies de l’Information (SITIV) qui en serait resté aux disquettes 8 pouces et se demande pourquoi avoir une compétence informatique partagée entre la ville et le syndicat.
    Faisons lui remarquer que si le SITIV a bien été créé en 1972 à l’ère de la disquette 8 pouces, c’est aussi le cas de la communauté urbaine, créée à l’ère de la collecte des déchets en camion ouvert, qui a évolué jusqu’au camion benne (...)

Sites favoris Tous les sites

7 sites référencés au total