DÉVELOPPEMENT DURABLE La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N°50- Janvier 2019

, par  Serge.truscello , popularité : 29%

Face au réchauffement climatique, les inégalités se creusent, entre pays riches et pays pauvres, et entre les habitants d’un même pays.

Le mouvement des gilets jaunes est de ce point de vue révélateur. L’augmentation des taxes sur les carburants et les énergies, alors que les salaires stagnent et que le pouvoir d’achat baisse, fait monter la colère. Ce sont ceux qui ont le plus besoin de leur véhicule, ceux qui voient les factures de chauffage grimper qui sont le plus pénalisés par les mesures du gouvernement au nom de la lutte contre le réchauffement climatique.

A l’instar de la COP 24, les bons sentiments écologiques ne seraient-ils qu’une façade quand on sait que le gouvernement Hollande a détourné l’essentiel de la taxe carbone pour le financement du CICE ? Macron continue dans cette pratique avec le transfert de plusieurs milliards d’euros de taxes destinés au budget de la transition écologique, finalement réaffectés au budget général.

Cette « écologie punitive » derrière laquelle se cache Macron pour alimenter les caisses de l’État, n’est plus supportable.
Ce qui est nécessaire et urgent, c’est l’investissement
public massif dans les transports non carbonés, à commencer par le rail que ce gouvernement vient d’affaiblir avec sa réforme de la SNCF. Rappelons que les précédentes réformes avaient réduit de moitié le fret ferroviaire, favorisant ainsi les transports routiers.

Il faut un plan global de changement d’échelle du transport en commun urbain, l’augmentation des dotations aux collectivités territoriales pour accélérer la transition écologique, une aide massive pour améliorer la performance énergétique des bâtiments. Seule l’augmentation du pouvoir d’achat permettrait aux familles l’investissement dans des véhicules moins polluant.

À Vénissieux, la question du développement durable est centrale, mais il ne peut y avoir de développement durable, sans développement humain. Notre agenda 21 pour la période 2017-2022, propose une nouvelle feuille de route « Vénissieux 2030, humaine et durable, solidaire et citoyenne ». Une trentaine d’action a été retenue, contribuant aux enjeux de la réduction de l’impact sur le climat, de l’épanouissement des êtres humains, de la préservation d’un environnement urbain de qualité, des actions de solidarité et de la promotion des modes de productions et de consommations responsables.