La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N° 58- octobre 2020
Au travail pour nos engagements !
Edito + lettre n°58 à télécharger
Article mis en ligne le 16 octobre 2020
dernière modification le 18 octobre 2020

par Pierre-Alain Millet

La démocratie française est profondément malade. Face au niveau d’abstention record, de partout, il est temps de réinventer une démocratie sociale, populaire, de sortir des polémiques stériles des réseaux sociaux, du fractionnement de notre tissu social marqué par les violences, le communautarisme, l’individualisme.

Cela ne peut pas se construire seulement à Vénissieux. C’est un enjeu national qui demandera de vraies ruptures politiques avec les forces dites gouvernementales qui se succèdent sans rien changer. On a eu Chirac contre la fracture sociale, Sarkozy pour gagner plus, Hollande contre la finance, Macron pour un nouveau monde. Cela doit cesser ! On ne peut pas attendre tous les cinq ans pour se faire avoir à chaque élection présidentielle !

Vénissieux a toujours été une ville différente, mélange de cadre de vie et de luttes sociales, de bataille pour les droits de tous et d’innovations économiques, la ville de la 4eme fleur et du label Citergie battant les records d’énergie décarbonée, une ville de mobilisations...

Vénissieux peut tisser de nouveaux liens avec la majorité de ses habitants, à partir de notre expérience des conseils de quartier, des consultations citoyennes, du conseil municipal d’enfants, des appels à éco-projets, de la commission de lutte contre la grande pauvreté...

Nous sommes au travail pour du concret, nos 150 engagements écrits avec des centaines de Vénissians fin 2019, validés par l’élection municipale et qui forment le plan de mandat de l’équipe municipale.

Peu importe les oppositions morcelées qui se croient toujours en campagne électorale, cherchant les polémiques et les mensonges pour tenter de créer illusion auprès de leurs soutiens. Ce n’est pas digne de notre ville. Le débat démocratique est nécessaire, il a besoin d’idées concrètes, tournées vers la réponse aux besoins des habitants et pas vers la course au buzz médiatique.

Nous sommes au travail pour nos engagements, et nous appelons tous les Vénissians à nous interpeller, à proposer, à participer, à faire vivre notre projet commun pour une ville humaine, solidaire, écologique et citoyenne.