VIVE LES COMMUNES Edito + lettre à télécharger

, par  Michèle Picard , popularité : 22%

Nous voulons une commune qui agisse, pas une commune réduite à une chambre d’enregistrement.
Nous voulons une commune qui tende la main à ses habitants, et reste un levier de l’aménagement de tous ses quartiers.
Nous voulons une commune qui soutienne la jeunesse, la création et la culture populaire, accompagne les enfants dans leur éducation, et veille à la dignité de nos aînés.
Nous voulons une commune solidaire, une commune de toutes les chances, une commune guidée par l’intérêt général. Une commune responsable dans son budget, autonome dans ses priorités, indépendante dans le choix de ses politiques de proximité.

Mon devoir à l’égard des Vénissians, c’est d’anticiper, et d’expliquer en quoi les mesures gouvernementales fragilisent les collectivités locales, et pénalisent les habitants, et plus particulièrement les habitants des villes populaires. Casse du droit du travail, baisse des APL, perte de pouvoir d’achat. En prônant l’abandon de certaines missions régaliennes de l’État, la méthode Macron consiste à mettre les communes devant le fait accompli, et à les laisser seules gérer la crise sociale, avec, de surcroît, des moyens en baisse ! C’est pourtant dans nos communes, que le pacte républicain doit se renforcer, et s’affirmer à travers la cohésion sociale, et la continuité territoriale.

A noter dans vos agendas :
Dimanche 18 mars 2018* à 11h00 / Sur le parvis de l’Hôtel de Ville
Rassemblement de soutien à la commune, premier maillon de la République.

* Anniversaire de la commune de Paris et de la prise du pouvoir par le peuple, pour assurer dans un cadre municipal la gestion des affaires publiques.