La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N° 59- janvier 2021
Meilleurs vœux 2021 pour une vraie rupture avec cette société de marchandisation et de privatisation !
Edito + lettre n°59 à télécharger
Article mis en ligne le 5 janvier 2021
dernière modification le 20 janvier 2021

par Pierre-Alain Millet

De 1999 à 2015, les émissions carbonées de la France étaient en baisse, malheureusement à cause de la désindustrialisation ! Même avec les émissions importées, l’ impact carbone par Français était en baisse depuis 2010. A Vénissieux, le réseau de chaleur sortait du fuel grâce aux chaudières biomasse.

2015, les accords de Paris et la loi de transition énergétique pour une croissance verte : les experts, les gouvernements et les médias se sont gargarisés de «  transition »…

Résultat en 2020 ? les émissions sont en augmentation, l’impact carbone en nette hausse. La vérité apparaît  : l’accord de Paris était un leurre médiatique, la loi de transition énergétique est un échec total ! Et en 2020, malgré la crise et la baisse d’activités, la situation empire. En septembre, la France a redémarré des centrales au charbon qu’elle devait fermer !

Tout l’argent des énergies renouvelables électriques, 100 milliards en France, 300 milliards en Allemagne oblige à augmenter la part gaz de l’électricité ! Ces énormes investissements poussés par de grands groupes privés contribuent d’abord à la spéculation sur l’électricité marchandise. L’intermittence éolienne et photovoltaïque est la meilleure alliée du gaz fossile !

La suite ? L’Europe impose le démantèlement d’EDF au profit des entreprises allemandes de l’électricité. La France n’a toujours pas pris le virage du fret marchandise sur rail !

Vénissieux continue à travailler pour réduire ses émissions. Mais l’action locale ne suffira jamais à inverser le changement climatique au niveau mondial.

Alors, meilleurs vœux 2021 pour une vraie rupture avec cette société de marchandisation et de privatisation !