MOUVEMENTS SOCIAUX : DÉBAT EN CONSEIL MUNICIPAL Edito + lettre n°50 à télécharger

, par  Pierre-Alain Millet , popularité : 33%

Merci madame le maire de faire écho en ce début de conseil à la colère populaire contre l’injustice sociale et fiscale et de donner le temps d’un premier débat en permettant à chaque force politique de s’exprimer.

La fracture politique et citoyenne qui marque notre pays, a conduit Macron, avec retard et difficulté, à nous demander d’organiser des débats publics. Quel aveu !

Celui qui n’avait pas de mots assez durs pour l’ancien monde, celui qui avait séduit 18% des inscrits en se présentant comme neuf, 18% seulement, mais qui lui ont suffi pour devenir président. Ce représentant commercial des banques et de la finance qui a réussi le tour de force médiatique de faire croire à un nouveau monde, celui-là même, bousculé par l’histoire ancienne et toujours actuelle des luttes sociales, celui-là demandent aux entreprises, aux syndicats et aux élus locaux de tenter de retisser un lien social que sa propre pratique politique avait rejeté et même ringardisé.

Le président a ainsi découvert la profondeur de la fracture politique et citoyenne qui marque notre pays, la défiance à l’égard des institutions, de notre vie démocratique, des partis politiques eux-mêmes. Mais il faut dire que cette fracture est aussi pour nous tous à la fois un symptôme et un défi .

Il convient de noter le caractère extraordinaire du débat public organisé par madame le maire en début de conseil. Chaque groupe a su y trouver son expression orale ou symbolique comme par exemple le groupe France Insoumise muni de gilets jaunes.

Notre Ville ouvrira des cahiers de doléances et de revendications s’adressant au président de la République, à disposition de tous les Vénissians. Venez nombreux vous exprimer.