Développement durable - Présentation Conseil municipal du 17 décembre 2018

, par  Pierre-Alain Millet , popularité : 16%

Permettez-moi une présentation synthétique de ce rapport dont notre conseil à l’habitude. Rapport obligatoire avant le débat d’orientation budgétaire.

Nous avons fait le choix depuis 2010 d’une présentation la plus factuelle possible, vous présentant les actions réalisées, encours, prévues pour l’année qui vient, et un tableau détaillé de nos indicateurs développement durable. Je crois qu’il n’y a pas beaucoup de collectivités qui jouent ainsi la transparence sur les résultats comparés d’année en année, ce qui nous permet d’ailleurs, ce qui vous permet comme à l’ensemble des citoyens, de mesurer ce qui progresse et aussi ce qui ne va pas dans le bon sens. Mais c’est justement ce qui nous permet d’orienter nos efforts et j’y reviendrai.

Commençons par les travaux réalisés en 2018 en les mettant en perspective avec ce qui est prévu et les résultats.

Nous poursuivons le raccordement de nos équipements au réseau de chaleur, en profitant notamment de l’extension au Puisoz, ce qui nous permet d’atteindre en 2018 33% d’énergie renouvelable sur nos consommations de chauffage, chiffre qui va continuer à augmenter, nous devons être une des communes de la métropole la plus en avance sur ce critère.
Nous avons réalisé la première installation photovoltaïque en autoconsommation, au centre technique municipal, la deuxième arrive au cinéma ce printemps et nous pourrons lors de la semaine du développement durable faire connaitre les résultats et ouvrir le débat sur les ENR électriques

Nous poursuivons les efforts de maitrise de l’énergie, avec des déstratificateurs dans les gymnases, permettant de faire circuler la chaleur verticalement pour éviter de ne chauffer que les plafonds. Cette action efficace au plan des consommations accompagne aussi nos actions de sensibilisations auprès des usagers.

Suite au diagnostic sur les consommations électriques de l’hôtel de ville, nous avons mis en place des sous-comptages pour identifier les pistes de réduction dans l’esprit du projet "smart-elec" de la médiathèque qui nous a permis une très forte réduction de consommation sans grosses dépenses.

Nous travaillons aussi à l’appropriation par les habitants de l’espace public, avec les ruches sur la toiture de la mairie, le soutien au projet du CABV "ça se trame près de chez moi", les jardins partagés en ville, au passage, après celui du moulin-à-vent, il y a des contacts pour un projet au Charréard, au Monery, en centre-ville...
Nous avons aussi conduit des études énergétiques sur des groupes scolaires, mais aussi des actions de sensibilisation et d’appropriation par les usagers du fonctionnement de leur équipement, gymnase ou écoles.

Nous avons bien sûr validé notre nouvel agenda 21, organisé la semaine de la propreté notamment autour de l’enjeu du réemploi et d’un nouveau composteur de quartier, organisé aussi la semaine du développement durable, qui a été très riche cette année, avec de nombreuses animations dans toute la ville, et la présentation du projet de zones à faibles émissions au conseil citoyen du développement humain durable...soutenu le défi zéro gaspi avec 20 familles vénissianes, contribué à faire de la fête du sport une éco-manifestation.

N’oublions pas le travail régulier réalisé autour de la restauration scolaire, non seulement pour la part de bio dans l’assiette, 22% des achats représentant 37% des composants, mais aussi sur l’action contre le gaspillage avec des résultats très significatifs puisqu’on a réduit le restes alimentaires par convive de l’ordre de 50%, avec de plus des dons à des associations pour 22 000 portions de repas et plus de 700kg de fruits dans des bonnes conditions sécurité alimentaires évidemment, et qui réduisent encore le gaspillage.

Voilà du concret, et avec toute la majorité, je suis très fier de présenter ce rapport et à votre disposition pour expliciter tel ou tel point et notamment ce qui peut faire discuter dans le tableau des indicateurs.
- émissions de GES du réseau de chaleur urbain (en teq CO2)
On peut noter une légère augmentation liée à la baisse de la part biomasse suite à des difficultés techniques rencontrées par le gestionnaire. Je n’ai pas d’informations détaillées de la métropole à ce sujet.
- Suivi des consommations d’énergie corrigées des variables saisonnières du patrimoine (chauffage)

On peut constater une légère hausse en 2017, hausse de 3,7% identifiée en cours d’année et qui a donné lieu à des actions correctrices sur 4 bâtiments qui ont connu des difficultés techniques ou de gestion, pour le reste de notre patrimoine, on a une hausse de +0,7% corrigé des variations saisonnières pour une surface de référence qui a augmenté elle de 2,1%. Autrement dit, il faut porter attention au suivi de nos installations, mais nous sommes bien sur une tendance générale à la baisse de nos consommations énergétiques pour le chauffage.

- Consommations annuelles d’énergie pour l’éclairage public (kWh)…
Là, c’est une baisse constante grâce aux actions LED, régulation, extinction...
- Nombre de bâtiments municipaux classés D, E ou F en terme de DPE Energie
Pour lire cet indicateur qui a augmenté en 2015 et depuis, il faut tenir compte que la réglementation évolue, et que de plus en plus de bâtiments sont concernés par cette étiquette DPE. Dans le tableau, il faut lire par exemple lire qu’il y avait 24 bâtiments en classe inférieure à D sur 41 en 2013, soit 58% et qu’il y en avait 26 sur 61 en 2015, soit 42% ce qui est en fait un progrès ! Par contre, ce classement se fait sur les consommations brutes, non corrigées des variations saisonnières ce qui produit la petite dérive de 29 à 31 entre 2016 et 2017.
- Part des déchets triés dans le total des déchets produits par la Ville.

Attention, cet indicateur reprend la totalité des déchets valorisés, 92% mais cela inclue l’incinération, les 8% restants étant ce qui est enfoui. Mais les 92% ont bien été triés en interne. Notons aussi que cet indicateur ne tient pas compte de la collecte métropole qu’on trouve dans nos écoles notamment, et que nous avons beaucoup de difficultés à progresser sur les déchets collectés par les espaces verts dans nos parcs, sujet qui revient souvent dans nos conseils de quartier.
- Quantité de papier valorisé (tonnes) dans les déchets produits par les services, y compris archives hors de la collecte Grand Lyon…
A noter une baisse constante à cause du travail sur les archives qui va se terminer et de l’autre côté depuis 2017, un calcul au poids, et no estimé à partir des bacs...
- Nombre d’entreprises de l’économie sociale & solidaire subventionnées par la Ville
Comme on me demande souvent la liste, la voici : RQA, Adie, Planete Adam, escale création, CABV
- Nombre de points de distribution produits locaux sur le territoire :
Idem avec Max Barel le mardi, au CABV alterConso le mercredi et VRAC une fois par mois, croq ethic au centre social Moulin à Vent...
Voilà, ce tableau est un outil pour tout le monde, et je vous invite à le faire connaitre et à me contacter ou le service environnement pour mieux comprendre tel ou tel résultat et contribuer aux actions de notre agenda 21.