Ecole : Nouveaux rythmes scolaires

, popularité : 19%

Rencontres, réunions, concertations, consultations pour mettre en place la réforme

Au-delà des polémiques et des aides insuffisantes, la priorité c’est nos enfants

Dans les villes populaires, les familles sont durement touchées par la crise et les enfants en subissent les conséquences. C’est pourquoi ils sont au centre de nos préoccupations. La municipalité a toujours voulu le meilleur pour eux et la nouvelle équipe continue, comme ses prédécesseurs, à développer un projet éducatif qui permette à tous de bien grandir.

C’est dans cette optique que Vénissieux veut mettre en place les nouveaux rythmes scolaires dans les meilleures conditions.

Des concertations, des réunions, des rencontres ont eu lieu sur le sujet. Les conseils d’école, les directeurs d’établissements, les enseignants, les associations, les agents, les animateurs, les parents d’élèves, tous les partenaires concernés ont participé. Et après le choix des horaires, les consultations se sont poursuivies sur l’organisation des activités périscolaires.

Vénissieux se conforme à la loi même si celle-ci pèsera lourd sur le budget communal car les aides de l’Etat sont très nettement insuffisantes. Le ministre de l’Education a annoncé la prolongation de ces aides pour l’année prochaine mais elles ne seront pas pérennes.

A Lyon, le choix de faire commencer le week-end le vendredi à midi, ne tient pas compte des rythmes biologiques de l’enfant et aggrave les inégalités sociales. Vénissieux veut tout faire pour que l’école bénéficie d’une solution qui privilégie le bien-être et la réussite de tous les enfants.

Véronique Callut