Création de ligne de tramway T10 (gare de Vénissieux/Gerland).
Conseil municipal du 4 octobre 2021
Article mis en ligne le 6 octobre 2021
dernière modification le 11 octobre 2021

par Murat Yazar

Madame le Maire très chers collègues bonjour à tous,

Le T10 c’est plus qu’un projet de transport. Il sera un moteur de transformation de la ville en redynamisant les quartiers concernés et en améliorant le cadre de vie.

Ce développement du réseau de tramway s’inscrit dans la politique du SYTRAL afin de renforcer la cohésion des territoires et d’accompagner les projets du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain en desservant des quartiers prioritaires de la politique de la ville et à Vénissieux le Quartier Aulagne et le Quartier des Marronniers, et aussi le nouveau collège dans la commune mais également d’autres quartiers des communes voisines notamment St-Fons.

Ce projet contribuera à faciliter les déplacements en desservant les zones d’activité d’emploi et de formation, simplifiera le trajet de milliers de personnes du fait de ces nombreuses correspondances. Plus de 22 000 voyageurs/jour sont attendus à l’horizon 2030 sur cette nouvelle ligne qui bénéficiera également d’un fort potentiel d’intermodalité avec des connexions optimisées aux métros B et D, ainsi qu’aux tramways T1 et T4.

Comme tout projet qui augmente la capacité des transports en commun, il va aussi développer ces besoins comme on l’a vu pour le T4 qui atteint désormais 60 000 véhicules jours. Nous avons aussi besoin d’augmenter sa fréquence. Le débat sur le plan stratégique du SYTRAL est nécessaire, la concertation encours sur 5 lignes de métro n’épuise pas le sujet !

La nouvelle ligne T10 est accompagnée du Réseau express Vélo pour aider à « apaiser la ville » et va transformer le paysage de la ville et de nos quartiers.

Cette nouvelle ligne de tramway reliera le pôle d’échange multimodal de Vénissieux au secteur Gerland. C’est donc aussi un enjeu économique puisqu’il s’agit de connecter des zones d’habitation densément peuplées aux bassins d’emploi de la Vallée de la chimie et du port Édouard-Herriot, ainsi qu’au secteur technologique et d’enseignement de Gerland.

Elle accompagnera la croissance de la population, favorisera la continuité des déplacements en transport en commun et à vélo avec de nouveaux itinéraires sécurisés et continus.
Elle sera aussi un marqueur fort de la reconfiguration du quartier de la gare, rendant encore plus nécessaire le projet d’une véritable gare multi-modale d’agglomération dans la perspective du développement du Réseau Express Métropolitain.

Les riverains, habitants, acteurs économiques et associatifs doivent s’emparer de cette concertation, comme ils ont su le faire pour le T4. Elle est en cours et doit permettre d’enrichir le projet actuel, et apporter les modifications nécessaires. Les avis et contributions recueillis seront pris en compte dans le bilan de la CNDP et dans le projet.
A l’heure actuelle, il y a plus de 700 contributions dont la moitié privilégient encore la voiture, mais dont les 3/4 pensent être des futurs usagers du T10, souvent en interconnexion avec d’autres modes de transport, et beaucoup pour rejoindre Lyon.

Nous voyons ainsi l’intérêt que suscite le projet du T10 à la fois pour les habitants, pour la ville, et pour la Métropole. Il y a de nombreuses questions dont des problèmes de foncier privé qui pourraient être mis en cause, et nous devons tout faire pour les gérer au mieux dans l’intérêt général.

Nous avons besoin de cette concertation pour réussir le T10 et poursuivre ensuite les projets pour des lignes fortes de transports jusqu’à Feyzin ou Corbas, avec le projet d’un pôle multi-modale d’échange des portes du sud que nous défendons notamment pour décongestionner le quartier gare.