FONDS DE SOUTIEN DOTATION POLITIQUE DE LA VILLE La lettre des élus communistes et apparentés N°37 - octobre 2016

, par  Serge.truscello , popularité : 31%

Il n’ y a plus que le PS local pour penser que la baisse de dotation de l’Etat aux collectivités territoriales n’est qu’une invention des responsables de ces collectivités pour discréditer la politique gouvernementale, et que dans tous les cas elle n’aurait pas de conséquence sur la gestion.

La réalité est tout autre, nous le savons. Cette baisse de dotation met en difficulté et oblige à faire des choix.

Ce qui n’empêche pas la majorité municipale, les services de la Ville, de travailler, dans un esprit combatif, à l’obtention de crédits supplémentaires et pour cela de présenter des projets. Notre ville a décroché plus de 500 000 euros de
dotation (Fonds de Soutien à l’Investissement Local) et 1.2 millions (Dotation Politique de la Ville).

La baisse de l’investissement des collectivités a pour conséquence la baisse de l’activité économique. Depuis l’annonce de la réduction des concours financiers de l’État, c’est approximativement 10 milliards d’euros d’investissement qui n’ont pas pu irriguer le tissu économique local et contribuer au développement socio-économique.

C’est pour tenter de contrer cette tendance que le gouvernement a décidé d’une enveloppe d’un milliard en 2016. Mais cela ne règle pas et ne compense pas les conséquences de cette baisse de dotation. Entre autre parce que le service à la population c’est aussi et avant tout du personnel, des structures qu’il faut faire fonctionner.

Le gouvernement octroie 1 milliard pour l’investissement public local en 2016, avec la quasi-certitude que cela va servir l’activité économique. Dans le même temps le Crédit
d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi a coûté 23,5 milliards à l’Etat pour 2014 et 2015 avec un résultat quasi nul concernant l’emploi et l’activité économique, mais très
fructueux pour les marges des entreprises notamment celle du CAC 40.