Fonds d’aide aux jeunes La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N°54- Novembre 2019

, par  Saliha PRUD’HOMME-LATOUR , popularité : 47%

9 millions de nos concitoyens vivent en dessous du seuil de pauvreté, 4,8 millions de personnes ont fait appel à une aide alimentaire en 2015 et 4 millions sont mal logées, logement très dégradé, très petit, pas de domicile personnel. 18% des français de plus de 15 ans n’ont pas de diplôme. La France compte 7% d’illettrés. Les plus jeunes sont les plus touchés, plus d’un enfant sur 10 vit sous le seuil de pauvreté. Les 20 ans à 29 ans représentent 11,8% des pauvres, peu diplômés, en difficulté d’insertion professionnelle.

Sans se substituer au droit commun, Vénissieux, déploie des politiques sociales et des actions pour les plus démunis, comme avec le fond local d’aide aux jeunes. Pour l’année 2018, 144 dossiers ont été instruits, 128 aides ont été délivrées, 85% des demandes ont été instruites par la mission locale et le CCAS. L’aide alimentaire est le premier poste de dépenses. Vient ensuite l’aide aux transports, suivi par la formation. Nous avons, par le biais du CERTA, financé la formation de 13 jeunes Vénissians. En contribuant à ces formations, nous les accompagnons vers l’insertion sociale et professionnelle, personne ne doit rester sur le bord du chemin, nous leur donnons des perspectives.