Dotation de la Politique de la Ville (DPV) au titre de l’année 2019 - Opérations éligibles. Conseil municipal du 14 octobre 2019

, par  Véronique Callut , popularité : 16%

L’Éducation reste, à Vénissieux, un axe prioritaire, la Ville lui attribue plus de 25 % de son budget (fonctionnement et investissement).

La population scolaire de notre ville est en perpétuelle croissance avec plus de 9 600 enfants scolarisés cette année dans nos 21 groupes scolaires.

Après la création d’un groupe scolaire à plus de 14 M. d’euros (le groupe Flora Tristan), l’extension de l’école Joliot Curie à 4 M. d’euros, la nouvelle cuisine centrale, inaugurée le 23 mars 2019, a été agréée pour la fabrication de plus de 7 000 repas pour un montant de 8,8 M. d’euros.

A chaque fois, des subventions allouées par la Dotation Politique de la Ville nous permettent ces réalisations (signes forts de nos choix politiques validés par l’Etat).
Notre majorité continue à réhabiliter des différents groupes scolaires et continue la mise en place de self au sein des écoles.

Malgré les baisses de dotation que nous subissons d’année en année, nous maintenons le choix de continuer notre investissement dans le scolaire et le péri-scolaire. Aujourd’hui 11 maisons de l’enfance sur notre territoire avec un péri-scolaire qui couvre nos 21 groupes scolaires.
Une prochaine maison de l’enfance verra le jour sur le quartier Max Barel/Charréard, un quartier où la population d’enfants fréquentant les maisons de l’enfance est en progression croissante d’année en année et où nous avions un manque cruel de locaux afin d’accueillir notre jeune population sur le temps péri-scolaire et extra-scolaire. Nous avons souhaité que ce nouvel équipement soit adapté à l’accroissement de la population dans nos maisons de l’enfance sur ce quartier. Le coût sera de 2,7 M. d’euros avec une demande de subvention que nous avons fait dans le cadre de la DPV comme le montre ce rapport.

Cette maison de l’enfance faisait partie de notre plan de mandat et nous tenons notre engagement.
Notre majorité ne peut que se féliciter de cet investissement qui est un investissement sur l’avenir de notre jeunesse.