Rapport 8. FINANCES LOCALES. Convention relative au versement de l’aide à l’investissement de la Métropole de Lyon pour les travaux de l’accueil de jour pour les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer conduits par la Ville de Vénissieux.
Conseil municipal du 28 juin 2021
Article mis en ligne le 8 juillet 2021
dernière modification le 9 juillet 2021

par Saliha PRUD’HOMME-LATOUR

Madame le Maire, Mesdames, Messieurs, bonsoir

Lorsque l’agence régionale de santé et la Métropole de Lyon ont émis conjointement un appel à projet relatif à la création d’un accueil de jour de 10 places, pour accompagner la prise en charge des personnes en perte d’autonomie et faciliter le temps de répit des aidants, Vénissieux notre ville s’est immédiatement portée candidate.

C’est dans la continuité de nos politiques sociales volontaristes, que ce nouveau service vient compléter nos offres existantes. Il s’inscrit dans la logique de l’action de notre CCAS pour le maintien à domicile et dans le prolongement de la prise en charge de nos administrés en perte d’autonomie.

Ce nouveau service était un engagement de notre plan de mandat et à ce titre, les services ont fait un travail remarquable avec tous les partenaires. Nous avons conventionné avec l’Ehpad la Solidage, ainsi, des professionnels, ergothérapeute, psychologue, psychomotricien, aides-soignantes interviennent et animent cet accueil de jour. A la semaine c’est environ une trentaine de personnes du territoire des Portes du Sud qui pourront être accueillies, actuellement nous avons 20 personnes inscrits.

Ce service spécialisé dont l’unité est située à la résidence Ludovic Bonin a ouvert fin janvier, depuis que de chemin parcourut, de multiples activités diverses et variées sont proposées tant sur le champ thérapeutique, social, sportif, culturel, des partenariats se tissent avec nos structures et équipements municipaux.
Des ateliers de mémoire, jardinage, arts créatifs, cuisine, et permettez-moi pour les avoir visité il y a quelques jours, j’ai pu admirer leur réalisation, ils sont « doués », mais ce qui m’a touchée, c’est de les voir épanouis.
C’est pourquoi après plusieurs mois, on a plaisir à constater le bien fait de ce nouveau service public.

Des temps de répits, pour les aidants sont travaillés, le CCAS, a signé une convention avec France Alzheimer, des activités, ainsi que des temps de parole seront proposés dès l’automne si le contexte sanitaire le permet.
Alors que cette pandémie que nous traversons a fait « des ravages » notre municipalité a tout mis en œuvre au travers du déploiement des services publics de proximité pour répondre au mieux besoins de nos administrés. Cette crise profonde a révélé ô combien ils sont essentiels.

Enfin permettre à nos ainés de bien vieillir, de s’épanouir notre majorité y est très attachée. Depuis des années, permettre à nos concitoyens de vivre dignement est un combat et l’actualité d’aujourd’hui devrait réveiller certaines consciences politiques, mais nous ne lâcherons jamais, nous continuerons d’interpeller l’Etat car l’humain a toujours été et sera toujours notre priorité.