CLIMAT : POUR UNE NOUVELLE AMBITION MÉTROPOLITAINE La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N°48- Octobre 2018

, par  Pierre-Alain Millet , popularité : 77%

Devant l’urgence climatique, des milliers de manifestants ont exprimés leur inquiétude. La question sous-jacente est celle du système économique. Comment peut-on le transformer ?

Il est urgent de ré-ouvrir le débat de fonds et de constater que l’urgence en France n’est pas de réduire les émissions carbonées de l’électricité, mais celles du transport et du logement. Nicolas Hulot était dans l’impasse de la transition énergétique construite d’abord pour satisfaire les partisans de la sortie du nucléaire.

Alors nous lançons un appel aux socialistes et aux écologistes qui peuvent nous entendre. Prenons l’urgence climatique au sérieux, faisons le bilan des expériences, et mettons-nous d’accord pour des objectifs politiques métropolitains ambitieux et pour réévaluer notre plan climat. Accélérons la sortie des véhicules de la Métropole des énergies fossiles en développant l’électrique. Accélérons la rénovation énergétique des logements. Accélérons la transition de la mobilité métropolitaine avec de nouvelles lignes de métro, de tram, la transformation du périphérique et en affirmant la place du rail. Il faut remettre en cause les politiques des premiers de cordées et donner enfin à l’État et aux collectivités les moyens d’un changement réel de société. Ouvrons le débat d’une transformation du système économique.

Ce n’est pas le climat qu’il faut changer, c’est le système !

Pour visualiser l’article complet.