POUR LA DÉFENSE DES STATUTS La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N°46- Mai 2018

, par  Aurélien Scandolara , popularité : 7%

À l’heure où le gouvernement poursuit l’offensive libérale contre les conquis sociaux (protection sociale, code du travail, statut des fonctionnaires et des cheminots) la préservation de l’intérêt général est un enjeu majeur.

Tous les mécanismes sont mis en place pour casser le statut de la fonction publique avec un objectif affiché de moins 120 000 postes de fonctionnaires dont 70 000 dans la territoriale.

Le statut de la fonction publique est incompatible avec une vision économique et capitaliste. Quand des missions de service public sont exécutées par le privé, l’objectif n’est pas l’intérêt général mais le profit, alors que le service public n’a aucune vocation à être rentable, mais à rendre un service utile à tous.

Le statut du fonctionnaire n’est pas un privilège mais un choix de société et la garantie de trois grands principes :
• L’égalité : garantie le même service public à tous les usagers quelles que soient leur origine, leur religion, leur situation géographique et économique.
• L’indépendance : protège l’usager contre les dérives et décisions administratives et politiques.
• La responsabilité : confère au fonctionnaire la qualité de citoyen à part entière et des droits démocratiques qui lui garantissent des pouvoirs d’intervention dans la conception et la mise en œuvre du service public. La responsabilité est indispensable pour garantir l’indépendance du fonctionnaire, faire progresser les droits sociaux et les droits fondamentaux des citoyens.

En s’attaquant au statut, le gouvernement s’attaque au service public.

C’est l’esprit de la guerre que le gouvernement a engagé contre le service public du rail, tentant de faire tomber le statut des cheminots. Il entend aussi donner plus de souplesse aux employeurs publics en favorisant le recours aux contractuels déjà présents à 20 %.

Nous nous félicitons de la réussite des journées d’action des 22 mars et 19 avril, de la réussite de la grève des cheminots et des différents services publics dont nous sommes solidaires.

A Vénissieux nous sommes fiers de notre service public, comme par exemple la cuisine centrale qui pratique un des tarifs les moins chers de l’agglomération. Notre budget de fonctionnement est à la hauteur des besoins de la population, avec la volonté d’avoir un véritable service public, pour tous.
Les attaques de l’opposition contre nos budgets sont des attaques contre l’emploi public et le service à la population.