Économies budgétaires : Haro sur les Missions locales ! Mise à jour d’une duperie du gouvernement - Vœu présenté par la majorité municipale Conseil municipal du 15 octobre 2018

, popularité : 100%

A l’heure où le monde Macroniste est en pleine décomposition et à défaut de résultats tangibles pour l’accès à l’emploi des jeunes les plus en difficulté, le gouvernement engage une réforme de structure pour faire absorber par Pôle Emploi les Missions Locales !!

Quelle surprise quand on sait combien la mission de base de Pôle Emploi, de mettre un demandeur d’emploi face à un besoin, est complexe à réaliser dans la réalité.

C’est encore plus surprenant si on se remémore que Mme Pénicaud a annoncé en septembre 2018 la baisse des effectifs de Pôle Emploi dès 2018 (- 350), avec un objectif de suppression à moyen terme non avoué de 4000 emplois alors que le chômage ne diminue en rien.

Pourquoi est-il donc utile de charger la barque de Pôle Emploi, alors même que les acteurs reconnaissent que les Missions Locales réalisent un travail remarquable d’accompagnement des jeunes avec des moyens largement insuffisants ?

Ne nous y trompons pas, comme pour le domaine environnemental, pour Pôle Emploi tout comme pour les Missions Locales, le gouvernement est animé par une vision principalement budgétaire et non pas politique.

Son unique but est de réduire les coûts, en l’occurrence la masse salariale, et en aucune façon d’améliorer l’accompagnement des jeunes, leur formation et leur meilleur accès à l’emploi.

Cette action proactive de charme à destination des élus locaux, est une démarche de duperie qui les éloignera très vite « à l’insu de leur plein gré », du champ du soutien aux administrés dans leur parcours vers l’emploi.

Attention beaucoup d’élus par simple idéologie, par facilité et nonchalance ou simplement pour la réduction de leur charge quotidienne, pourraient se laisser berner par « l’expérimentation ».

A l’instar de toutes les démolitions qu’opère le gouvernement, il est que si on se lance dans cette affaire, ce sera une fois de plus un aller simple.

Pour les salariés qui seraient sensibles au processus d’absorption des Missions Locales en s’imaginant obtenir un statut plus stable, il est utile de pointer le danger car qui dit absorption dit réduction des effectifs. Il faut souligner que 90% des salariés actuels de Pôle Emploi sont sous contrat privé, c’est-à-dire susceptibles d’être demandeur d’emploi très rapidement.

L’importante baisse de budget annoncée pour 2019 et 2020 de la mission « travail et emploi » du Projet de Loi de Finances 2018 laisse supposer une baisse du financement d’État du service public de l’emploi dans les années à venir et celui de Pôle Emploi en particulier.

Par ce vœu, la ville de Vénissieux :

Refuse d’accepter cette détérioration de la situation pour les demandeurs d’emplois.
Apporte tout son soutien aux missions locales pour leur travail auprès de notre jeune public sans disposer des moyens suffisants pour mener à bien leur mission.