QUI PORTE LA RESPONSABILITÉ de la pauvreté à Vénissieux et ailleurs ? La lettre des élus communistes et apparentés N°37 - octobre 2016

, par  Serge.truscello , popularité : 41%

Il y a trop de pauvres, à Vénissieux comme ailleurs ! Mais qui est responsable ?

Ils sont quand même gonflés les élus des Républicains et du Parti Socialiste qui accusent notre majorité d’être responsable de la pauvreté des Vénissians !

Ces représentants locaux des pouvoirs de droite comme de la gauche socialiste qui se succèdent depuis des décennies à la tête de notre pays sont ceux qui de réformes en réformes ont fabriqué des millions de travailleurs pauvres.
Depuis des années, ils dénoncent le « coût du travail », le niveau des « charges pour les entreprises », les dépenses publiques... Résultat, une paupérisation croissante de la population en France.

Pourtant, ceux qui ont mené ces politiques osent accuser en conseil municipal ou au conseil de la Métropole le maire de Vénissieux et notre gestion municipale de faire de la Ville de Vénissieux une ville pauvre !

Non, la pauvreté ici et ailleurs, elle est de votre fait, elle est de votre responsabilité, vous qui défendez le capitalisme dans toutes vos politiques, qui développez la crise pour les plus fragiles tout en engraissant les actionnaires.

Les communistes dénoncent le capitalisme, le profit de quelques-uns au détriment de tous les autres. Les élus communistes dénoncent votre complicité avec la violence de ce système, votre accointance avec les oligarchies économiques.

Et nous sommes fiers de nous battre pour augmenter les salaires, les pensions et les allocations, bref, contre la pauvreté !

Elles sont de plus en plus nombreuses les voix qui s’élèvent pour accuser l’impitoyable logique du marché capitaliste qui appauvrit les populations et détruit la planète, du mouvement social à la fondation Abbé Pierre et jusqu’au Pape.

Michèle Picard et son équipe, notre gestion communiste, tentent par tous les moyens d’être un rempart contre la pauvreté en maintenant des services publics malgré la baisse des dotations et en nous battant sur tous les fronts pour la défense de l’emploi.