Centre académique Michel-Delay : Faire ou ne pas faire

, par  Assumpta , popularité : 28%

Centre académique Michel-Delay : Faire ou ne pas faire

D’abord Institut Universitaire de Formation des Maîtres (enfin un 3ème cycle espéré sur Vénissieux) inscrit au plan État-Région, l’IUFM Michel Delay projeté sur le plateau des Minguettes, au coeur même de l’effort à intensifier dans l’enseignement, l’éducation et la réussite scolaire, s’est réduit comme peau de chagrin et n’est plus désormais qu’un Centre de Formation continue. Et sa réalisation ne verra le jour que si la ville en assume la construction par délégation forfaitaire de l’État. Or aujourd’hui, le temps passant, et avec les exigences nouvelles du Rectorat (l’État donc !), les coûts des travaux dépassent le budget initial. La marche est très haute puisqu’il faudra ajouter 400 000 E TTC au montant prévu de l’opération de 2 550 000 E TTC. Sans pour autant augmenter la participation financière de la ville et même si c’est l’État qui aurait dû en assurer la pleine et entière responsabilité, les élus communistes et apparentés ne peuvent laisser tomber ce projet si important pour les enseignants et les élèves des écoles maternelles et élémentaires. Ils ont donc approuvé la délibération
proposant le transfert, sur ce projet, de crédits de la Région Rhône-Alpes qui ne pourront être consommés en l’état d’ici la fin de la convention inter-partenariale de l’Agence Nationale du Renouvellement Urbain (ANRU). L’objectif reste bien toujours de construire le Centre Delay dès l’automne 2008 et de l’ouvrir à la rentrée 2009.