Débat d’orientation budgétaire
La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N° 59- janvier 2021
Article mis en ligne le 5 janvier 2021
dernière modification le 14 janvier 2021

par Michèle Picard

Consolider des finances saines ne s’effectue pas du jour au lendemain, mais s’inscrit dans la durée. Malgré les baisses de Dotations Globales de Fonctionnement, la contractualisation des dépenses de fonctionnement, la suppression de la taxe d’habitation, des transferts de compétences sans contreparties financières proportionnelles, nous avons gardé des marges de sécurité salutaires, efficaces et utiles, pour répondre à la crise sanitaire de la Covid-19 : masques, mesures sanitaires, sécurité, aides aux familles les plus fragiles, soutiens financiers aux associations, aux acteurs économiques, à la culture et à la création.

Pour ce mandat 2020-2026, le même sérieux budgétaire sera notre ligne de conduite. Maîtriser nos dépenses de fonctionnement, renforcer nos capacités d’investissement, recourir à l’emprunt de façon raisonnée, sans faire peser le poids de la dette sur les jeunes générations. Chaque euro dépensé doit servir tous les Vénissians, dans tous les quartiers, il doit être utile, et contribuer à l’amélioration du quotidien des habitants, aussi bien dans les services publics, que nous allons mettre en place, que dans les équipements qui vont sortir de terre.

En 2021, les familles vénissianes pourront bénéficier d’un nouveau service, avec la création de la garderie du matin. Le travail est également bien engagé, pour le périscolaire le mercredi à la journée. Des opérations déjà lancées se poursuivent : requalification du square Ennemond-Romand  ; extension du groupe scolaire Jules-Guesde  ; nouvelle maison de l’enfance Max-Barel ; abords de la Maison des Services Publics dans le cadre de la ZAC Vénissy ; participations financières au PIG énergie. Dans le cadre du nouveau programme de rénovation urbaine, des phases d’études concernent la démolition-reconstruction du gymnase Jacques-Brel, les restructurations de la crèche Graines d’Eugénie et du centre social Roger-Vailland, la création d’un équipement à usages multiples, à Pyramide. Vont suivre la recomposition du groupe scolaire Léo-Lagrange, le nouveau groupe scolaire Charles-Perrault, la création d’une crèche quartier des Balmes, etc.

Agir au plus près des attentes et du quotidien des Vénissians, améliorer le cadre de vie de notre ville, renforcer son attractivité et la diversité de ses équipements. Ces trois lignes fortes suivent une seule et même direction  : l’intérêt général.