Non aux suppressions de postes d’enseignants ! Dotation Horraire Globale en baisse dans les colleges

, par  Assumpta , popularité : 32%

Groupe des élus Communistes et Apparentés
Ville de Vénissieux
5 avenue Marcel Houël
69200 Vénissieux

Vénissieux, le 30 janvier 2009

A l’attention des représentants communistes de la ville aux CA des collèges

Madame,
Monsieur,

Sans prendre en compte l’aspect pédagogique et dans un soucis unique d’économie budgétaire, le gouvernement attribue une dotation horaire globale (DHG) en baisse pour les collèges. Le Ministère de l’éducation nationale, au travers ses réformes, impose donc le recours aux heures supplémentaires afin de faire accepter les suppressions des postes prévues dans les collèges-lycées.

La répartition de la DHG est laissée au chef d’établissement. Il leur revient la répartition des heures attribuées entre les différentes divisions et les matières enseignées. Le vote du CA porte sur cette répartition d’heures postes en diminution et heures supplémentaires en augmentation. Le vote de la dotation horaire qui nous est proposée suppose que nous acceptions les restrictions opérées et les redéploiements effectués pour organiser au mieux la baisse de moyens.

Les conséquences pour les élèves sont des plus dramatiques.

La baisse des moyens humains a de graves effets sur l’action pédagogique des enseignants. L’effectif de chaque classe est donc en augmentation. Le maintien d’une qualité de l’enseignement est rendu plus difficile. Des matières optionnelles sont tout simplement supprimées. Les conditions d’apprentissage et de réussite de chaque élève ne sont plus assurées.
Cette situation engendre au quotidien des difficultés importantes pour les professeurs et décourage d’avantage les élèves sensibles ou fragiles.

Pour les enseignants, il s’agit clairement d’une remise en cause de leurs conditions de travail.

Il est important de rappeler les raisons d’un notre engagement.

Le rôle de l’école dans notre société n’est pas de façonner une main d’œuvre flexible et corvéable.
L’éducation offerte aux jeunes générations doit leur permettre de s’épanouir, de réfléchir, de développer un esprit curieux et critique. Nous devons imposer un enseignement de qualité pour nos enfants en ayant des objectifs de formation et de réussite élevés.

La réforme de l’éducation et les modalités d’application ne correspondent en aucun cas à un service public de qualité qu’il nous faut exiger.

Pour conclure, nous sommes résolument solidaires de la prise de position des élus municipaux et des conseillés généraux qui ont voté contre la répartition de la DHG lors du CA du collège Paul Eluard.

Nous invitons l’ensemble des élus aux CA de chaque établissement à suivre cette démarche.

Fraternellement

Henri Thivillier
Président du Groupe des élus communistes et apparentés,

Copies : Elus communistes et apparentés de Vénissieux, Majorité municipale, Elus communistes au Conseil Général, Section PCF Vénissieux, FCPE, PEEP, DDEN, Syndicats d’enseignants, Direction des collèges de Vénissieux