PLAN LOCAL D’URBANISME ET DE L’HABITAT

, par  Pierre-Alain Millet , popularité : 30%

Le plan local de l’urbanisme et de l’habitat (PLUH) est un énorme travail, très technique, entamé il y a 5 ans, mais qui doit associer beaucoup plus de citoyens.

A l’échelle de la métropole, moins de 1% de la population a exprimé ses préoccupations avec des remarques, souvent d’intérêt particulier, qui concernent la constructibilité de sa parcelle ou de celle de son voisin. C’est pourquoi nous invitons les Vénissians à participer, très nombreux, à l’enquête publique en 2018, non seulement sur les questions de construction, mais aussi de développement durable, économique, de la place de la nature, des transports… même si malheureusement, le plan de déplacement urbain n’est pas discuté avec le PLU-H.

Le PLUH : construire une ville à vivre pour nos enfants !

Après le projet « Vénissieux 2030 », les grands rendez-vous, l’agenda 21 pour une ville humaine et durable, nous voulons, avec ce PLUH, dessiner une ville harmonieuse. L’équilibre doit être pensé entre construction et espaces libres, aménagements et nature, histoire de nos quartiers et ouverture dans l’agglomération. Un équilibre entre économie, logement et services, avec l’industrie historique à défendre et l’accueil de nouvelles activités, la nécessité de répondre aux besoins en logements sociaux et en accession à la propriété.

Dans le PLU-H, deux objectifs de la Ville sont pris en compte : l’augmentation du pourcentage de pleine terre dans les nouvelles constructions et la livraison de 400 logements par an dont 200 logements sociaux.

Il nous faut aussi mieux relier nos quartiers, sortir de la fracture du périphérique et de la voie ferrée avec de nouvelles voiries tout en réduisant la place de la voiture au profit d’un cadre de vie apaisé.

C’est pourquoi nous insistons sur les grandes infrastructures de transport qui conditionnent ce développement équilibré de notre ville. Nous souhaitons la réalisation rapide de la « ligne forte » A8 de Saint- Fons à Vaulx-en-Velin, passant près de la gare de Vénissieux.
Nous soutenons la création de la troisième voie SNCF prévue dans le cadre du contournement fret de l’agglomération Lyonnaise ainsi que la valorisation de notre gare SNCF, 3eme pôle multimodal de l’agglomération. Nous insistons sur le contournement autoroutier de Lyon, dont le tracé ouest est abandonné au profi t, encore une fois, d’un tracé Est qui impactera nos circulations et notre qualité de vie.
Concernant l’anneau des sciences, aujourd’hui bien incertain, alors que le déclassement de l’A6-A7 pourrait répandre le bouchon de Fourvière sur l’ensemble du périphérique Est, nous souhaitons que sa nature soit repensée en intégrant notre proposition de bouclage périphérique en transport en commun.

Nous votons cette délibération en souhaitant une enquête publique 2018 dynamique avec beaucoup de participants, ce qui suppose des moyens nouveaux pour faire connaitre ce projet !