SAVOVIV : PLAN STRATÉGIQUE DE PATRIMOINE La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N°43-Octobre 2017

, par  Pierre-Alain Millet , popularité : 23%

La SACOVIV a validé son « plan stratégique de patrimoine », qui établit pour 10 ans l’ensemble des investissements de la société en termes de constructions (30 logements par an), de réhabilitations et de travaux de maintenance.

Plus de 40 millions au total, dont presque 6 millions pour la maintenance, financés à moitié par l’autofinancement et à moitié par l’emprunt. Certains de ces travaux sont très attendus comme les toitures et l’éclairage extérieur de Croizat ou les radiateurs de Max Barel. Des réhabilitations sont déjà lancées comme au Couloud et au Monery, et d’autres à planifier (Croizat). Ce plan et son montage financier ont été réalisés en étroite collaboration avec la Caisse des dépôts. Ils attestent la bonne santé de la société. Ce plan stratégique prévoit 40M€ d’investissements tout en maintenant une situation financière positive. Autant dire que nous transmettrons à nos enfants une valeur sûre, avec un patrimoine fortement rénové et renforcé.

Bien entendu, tout cela a été construit avant les annonces gouvernementales de ce mois de septembre, et leurs conséquences sur l’équilibre économique des bailleurs sociaux. De fait, notre plan stratégique de patrimoine repose sur un autofinancement de l’ordre de 10% des loyers, c’est à dire 800K€ par an, ce que nous réalisons depuis 2 ans. Or la remise de loyer dite de « solidarité » que le gouvernement veut imposer aux seuls bailleurs sociaux pour compenser la baisse des APL représente pour 2018 une somme de 700K€ de pertes de recettes.

C’est notre autofinancement qui disparaîtrait, mettant en cause le montage financier de notre plan stratégique de patrimoine.

Michel Le Faou, vice-président de la Métropole estime que les bailleurs vont perdre au total 50M€ par an dans la métropole. Tout le monde a bien compris que ce sont les grands opérateurs privés qui regardent en se frottant les mains, la pression mise sur le parc HLM. Si le gouvernement arrive à ses fins, les bailleurs sociaux devront vendre une part importante de leur parc.

Avec la réforme logement, non seulement on construira beaucoup moins de logements sociaux, à Vénissieux, comme ailleurs, mais on sera contraint d’en vendre au privé. Les grands offices sont tous déterminés à faire plier le gouvernement. Personne n’imagine que les choses pourraient rester en l’état. L’urgence est d’agir pour supprimer cette baisse et en attendant de continuer à travailler au service du logement social. C’est pourquoi la SACOVIV maintient son plan stratégique de patrimoine et a voté son budget 2018, une manière de dire au gouvernement que nous résistons à son attaque contre le logement de tous.