"Vénissieux terre de résistance, terre de partage !"

, par  Assumpta , popularité : 29%

"Vénissieux terre de résistance, terre de partage !" Henri Thivillier

Lors de son intervention, Henri Thivillier a rappelé que Vénissieux pouvait être fière de son vote le 9 mars dernier. Fière car la ville ne veut pas de cette France de l’abandon, cette France du défaitisme économique et industriel, cette France de Sarkozy qui donne aux riches ce qu’il retire aux pauvres. De l’affaiblissement du Front National à l’abstention, de Vénissieux 2030 à la politique communautaire : morceaux choisis.

>> L’affaiblissement du Front National / le fléau de l’abstention /
la fracture civique et politique

"Les vénissians ne veulent pas de l’exclusion, de l’anathème, du racisme d’où qu’il vienne et à
l’encontre de qui que ce soit (origine, religion, sexe, santé, handicap….). Les élus communistes et apparentés se réjouissent que l’influence du Front National s’affaiblisse d’élection en élection depuisles mauvais jours de 1995. Mais ça ne suffit pas de se réjouir, il nous faut continuer à combattre jour après jour ces idées malsaines et fascisantes. (…)
Cependant, nous devons tout faire pour que plus de nos concitoyens participent au scrutin. Le niveau de l’abstention est gravement élevé.
La fracture civique et politique enfle et se nourrit depuis la fin des années 70 du chômage croissant et persistant, de la précarisation du travail, de l’échec scolaire, de l’affaiblissement des structures familiales et sociales, d’une américanisation de notre société, de nos rapports sociaux, niant la solidarité et l’intérêt général, de la marginalisation et de la pauvreté et maintenant de la grande pauvreté, de l’incertitude du lendemain pour les familles de nos quartiers et de nos villes populaires."

>> Vénissieux , le bond en avant
"Les vénissians ont reconnu que leur ville va de l’avant, avec ses projets, ses chantiers, ses objectifs sociaux, culturels, éducatifs, économiques, avec son tramway pour bientôt…
Alors OUI, aujourd’hui, ils peuvent être fiers d’avoir élu, sans coup férir, au premier tour, la liste "en avant Vénissieux, réussir à gauche" rassemblée autour d’André Gerin."

>> Un événement politique
"(…) il s’agit d’un événement politique important pour Vénissieux (…) mais aussi pour l’Agglomération Lyonnaise, la Région Rhône Alpes et le sud-est de la France.
C’est un événement parce que Vénissieux (la plus importante ville au sud de la Loire dirigée par une liste de gauche conduite par les communistes) est emblématique des villes populaires, des banlieues révoltées, de la jeunesse de France à la fois si diverse, si riche de ses potentiels, mais aussi si oppressée, si contestée dans son avenir, si malmenée et discriminée dans l’accès au travail, dans la rue…"

>> Vénissieux 2030 / le plan de mandat communautaire /
équité et égalité de traitement pour Vénissieux

"…Construire le Projet de Vie – Projet de Ville Vénissieux 2030, c’est travailler à une ville plus adaptée à ses habitants, à ses familles, maîtresse de ses destins, partenaire et acteur de l’Agglomération Lyonnaise, reconnue et respectée comme la 3ème ville du Grand Lyon et du Rhône, traitée sur un pied d’égalité avec les grandes villes de l’Agglomération et de la Région.
Ni 10ème, ni 11ème arrondissement de Lyon, ni banlieue coupée de tout. Mais une ville et des habitants majeurs au sein du Grand Lyon, qui doit respecter les choix du suffrage universel à Vénissieux… Dans ce sens, le plan de mandat communautaire devra être élaboré avec notre participation active, et sur la base du contrat vénissian, (…) en particulier sur l’équité, la fiscalité, les structures, la démocratisation et le mode de gouvernement de la Communauté Urbaine…"

>> Construire du logement locatif / le droit au logement pour tous /
Urgence zéro mépris

"… Comme est fondamental le droit à un logement décent et à loyer accessible pour tous. La politique gouvernementale d’abandon maintenant délibérée et systématique de la solidarité nationale pour le logement social porte un coup terrible aux 4 700 foyers à la recherche d’un nouveau logement locatif à Vénissieux… l’équipe municipale poursuivra son offre de construire des logements locatifs sociaux, d’abord pour compenser les démolitions puis pour répondre aux besoins des vénissians. … mettre hors la loi les expulsions, les saisies mobilières, les coupures iniques de gaz, d’électricité, d’eau, éléments pourtant essentiels de la vie de chacun. Le combat que mène André Gerin, maire communiste avec la gauche rassemblée, est juste, équitable et respectueux des difficultés que peuvent rencontrer ou supporter un jour nos familles vénissianes.
La grande pauvreté est un scandale humain et social indigne d’une société de progrès. L’étalage impudent des richesses des castes privilégiées est une insulte à la plupart des gens de ce pays.
Les élus communistes et apparentés seront aux cotés des locataires (…)."

>> Tranquillité / sérénité / sécurité, un droit fondamental"Les questions de tranquillité et de sécurité ont été en permanence posées dans les propos de toutes ces familles rencontrées, ces femmes, ces jeunes. La police nationale doit venir sur les quartiers, dans une attitude de protection et avec une présence permanente 24 h/24 au plus près des habitants. La police municipale a ses tâches propres et ne doit pas se substituer aux responsabilités régaliennes de la police d’État. La présence des services publics, le soir en fin de semaine, dès le vendredi devient une nécessité absolue aujourd’hui. La sérénité et la tranquillité sont indispensables à la vie des familles tout comme peuvent l’être l’air et l’eau."

>> La guerre pour l’emploi
"Le soutien et l’accès à l’emploi de tous les vénissians, en particulier des jeunes, de ceux qui sortent de formation scolaire et professionnelle sont inscrits dans les actions volontaristes que veut initier la majorité municipale :
Créer les conditions de contacts permanents avec toutes les entreprises vénissianes.
Recenser avec elles tous les emplois non pourvus.
Rechercher avec elles et les pouvoirs publics les formations qualifiantes.
(…)les élus communistes aideront à la mise en place d’un conseil économique et social pour le Sud- Est Lyonnais.
Habiter et travailler à Vénissieux est une revendication légitime que nous soutenons, à la fois sociale, économique et même aujourd’hui inscrite dans la préoccupation du développement durable. Larelation habitat-travail est pleinement moderne et d’actualité.
On commence à comprendre dans les milieux économiques surtout PME-PMI, que les secteurs del’industrie sont le socle, la base de l’économie nationale."