FONDS D’AIDE AUX JEUNES. La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N°49- Novembre 2018

, par  Saliha PRUD’HOMME-LATOUR , popularité : 23%

Notre pays est la 7ème puissance économique mondiale et une personne sur cinq ne mange pas à sa faim. A Vénissieux, c’est environ 30% de nos concitoyens qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Et il faut 6 générations pour sortir de la pauvreté.

Le gouvernement propose un plan de lutte contre la grande pauvreté. Chiche, mais quels moyens vont être donnés aux collectivités territoriales ? Aucun !

Il faut donner plus de moyens aux associations, aux collectivités territoriales qui sont les premiers acteurs venant en aide aux habitants, et stopper les baisses de dotations. Notre ville n’a pas attendu le gouvernement pour déployer des politiques sociales comme la tarification pour la restauration scolaire, la création de places en crèches pour les personnes en insertion, les clauses d’insertion dans les marchés publics, l’atelier santé ville, les aides sociales.

A ce titre, nous subventionnons le Fonds Local d’Aide aux Jeunes pour des secours alimentaires, des aides à la formation, etc.

Face à l’urgence sociale, exigeons que le pognon de dingue, des cadeaux fiscaux, de l’évasion fiscale soit rendu au peuple.