PANNES DE CHAUFFAGE La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N°39-Février 2017

, popularité : 41%

Pendant les froids, la ville a connu plusieurs pannes de chauffage concernant trois bailleurs, deux sur le réseau de chaleur, à Léo Lagrange (alliade) et Max Barel (Sacoviv), une à Jules Guesdes (LMH).
D’autres pannes dans la même période ont touché des sites de Lyon, Villeurbanne ou Rillieux.

Cette panne met-elle en cause le choix du réseau de chaleur ?

Non, le réseau de chaleur de Vénissieux est techniquement efficace, entretenu, et les travaux réalisés l’an dernier avec le nouveau contrat l’ont équipé de nombreux outils de suivi numérisés. Les réseaux secondaires sont eux aussi en général en bon état. Ce qui doit être rénové, ce sont les immeubles, leur isolation, les radiateurs, les robinets thermostatiques... C’est ce qui est encours dans de nombreux sites, avec l’aide de la Ville et la Métropole dans le plan « ECORENOV ».

Nous avons géré dans l’urgence une situation difficile à Max Barel pour des centaines d’habitants, suite à une fuite du réseau qui n’était pas dû à la vétusté du réseau mais à sa détérioration par des infiltrations d’eau potable. Nous remercions tous ceux qui ont travaillé pour rétablir le chauffage et ont montré une belle solidarité jusqu’à des heures tardives, fonctionnaires territoriaux dont la compétence et la disponibilité honorent le service public, ouvriers, techniciens, ingénieurs et cadres de Dalkia et ses sous-traitants ainsi que la SACOVIV, direction, cadres et employés. Le bilan est encours, et des dédommagements ont été présentés aux locataires.