Conseil municipal du 11 décembre 2017
RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE D’ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES.
Article mis en ligne le 26 janvier 2018
dernière modification le 31 janvier 2018

par Yolande Peytavin

Si la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes dispose que les deux sexes doivent accéder à l’égalité salariale, le salaire féminin reste encore inférieur de 24% à celui des hommes.

Le temps partiel (souvent subi) est une explication mais 9,9% de cet écart relève de la discrimination « pure ».

L’enquête d’insertion des jeunes diplômés de Sciences Po Paris parue en 2015 est éclairante : le salaire moyen annuel des diplômées s’élève à 34 000 euros, contre 41 000 euros chez les hommes titulaires du même diplôme.

Concernant la parité politique, la France n’obtient que la quinzième place mondiale. En France, et malgré les dispositifs législatifs, les élues représentent rarement plus de 40 % des assemblées et conseils. Les femmes représentent 38,8 % de l’Assemblée nationale et le gouvernement actuel, n’octroie des ministères de plein exercice qu’à huit d’entre elles.

Emmanuel Macron a déclaré vouloir faire de l’égalité entre les femmes et les hommes, la « grande cause du quinquennat » mais les compte n’y est pas. Face à la réalité des violences infligées aux femmes dans notre pays, les mesures annoncées restent très en deçà de l’enjeu, sans aucune augmentation du budget dédié aux droits des femmes, avec seulement 15 % de ces crédits sont consacrés à la lutte contre les violences.