CULTURE POUR TOUS ! Deux conventions théatre et opéra signées

, par  Henri Thivillier , popularité : 64%

CULTURE POUR TOUS ! deux conventions théâtre et opéra signées

« L’art ne sert à rien ! », « la culture est réservée à une élite »… voilà deux exemples qui montrent les orientations du gouvernement prises en direction de la culture. Cette dernière reste encore le parent pauvre du budget, notamment avec les baisses de subventions aux DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles). Les politiques gouvernementales sont des plus élitistes et mercantiles. La réforme des universités avec la baisse des budgets en direction des filières artistiques, culturelles, et des sciences humaines en est un exemple criant ! Les arts et la culture ne sont pas rentables sur le Marché du travail, donc ils essayent de les supprimer. Les collectivités tentent donc de compenser les démissions et abandons du gouvernement. C’est pourquoi à Vénissieux, la ville fait le pari de la culture et de l’expression artistique. Pour cela, deux conventions ont été récemment signées : une avec l’Opéra National de Lyon et une seconde avec la Région Rhône Alpes. La collaboration avec l’Opéra de Lyon remonte maintenant à 2006. Ce projet se décline en trois temps. Le premier est celui permettant aux « Enfants de Vénissieux » d’intégrer la Maîtrise de l’Opéra. Une dizaine de vénissians sont concernés et se rendent dans les locaux de la Maîtrise pour travailler le chant. Le second projet a débuté en 2006 : Kaléidoscope 1. Avec 250 participants aux ateliers, ce fut un succès. Preuve fut faite en juin 2008 avec des nombreuses représentations théâtrales, musicales… à Vénissieux et dans le 1er arrondissement de Lyon. Suite à cette réussite, Kaléidoscope 2 passe à la vitesse supérieure. Le but étant la réalisation d’un spectacle final regroupant l’ensemble des participants et des professionnels sur la scène de l’Opéra les 24 et 25 juin 2010.

La convention « Scène Rhône Alpes » signée avec la Région est un projet de 4 années. Cette politique culturelle différente se caractérise par un travail d’accompagnement du public, une initiation au spectacle vivant, un travail hors les murs, mais aussi par une politique tarifaire qui permet à un large public d’accéder à la culture. Ce projet est également en direction des milieux scolaires : au travers d’un partenariat avec les collèges et les lycées ; et une programmation jeune public afin que les écoles maternelles et élémentaires y participent. L’accès à la culture doit être favorisé pour tous, les plus jeunes, les adolescents comme les adultes.
La culture est un pan important de notre développement, tant pour la société que pour l’individu. Le développement de sa propre personne passe par l’éducation scolaire, mais pas uniquement. Les pratiques et les connaissances culturelles et artistiques sont autant d’atouts qui favorisent l’ouverture d’esprit. Ces connaissances, ces interrogations, cette sensibilité sont des remparts contre les replis communautaires qui caractérisent de jour en jour notre société. La curiosité intellectuelle est le premier pas vers d’autres cultures, d’autres modes de vie, d’autres façon de penser. A Vénissieux, nous ne l’oublions pas.