Rentré scolaire 2008 : Nouvelle augmentation du nombre d’enfants en liste d’attente

, par  Assumpta , popularité : 19%

Rentrée scolaire 2008
Nouvelle augmentation du nombre d’enfants en liste d’attente

Ils étaient 193 en 2007 et c’était beaucoup trop. Ils sont cette année 208 et c’est scandaleux. Le nombre d’enfants de 2 ans en liste d’attente ne cesse d’augmenter d’année en année. Ce qu’il faut bien préciser, c’est que sur ces 208 enfants, 162 d’entre eux relèvent d’écoles en éducation prioritaire. « Est-on en train de mettre en place une véritable école de la discrimination ? », se sont insurgés André Gerin et Christian Falconnet, adjoint à l’Education, dans une déclaration commune. « Alors que le gouvernement cherche à remettre en cause les maternelles, nous réaffirmons notre attachement à la scolarisation dès l’âge de 2 ans car elle joue un rôle moteur dans l’épanouissement et l’ouverture d’esprit des enfants-tous les chercheurs et sociologues vous le diront-. Nous payons là le résultat de la politique cynique du gouvernement et des milliers de suppressions de postes -13500 sont annoncées dans le cadre du budget 2009-. A titre d’exemple, à Vénissieux, il faudrait par exemple l’équivalent de 9 classes supplémentaires avec des postes d’enseignants en correspondance. » Il n’est pas inutile non plus de rappeler que l’absence de scolarisation des enfants grève le budget des parents, obligés de trouver des moyens de garde, et les victimes de cette politique sont à nouveau les ménages les moins aisés et les couples qui travaillent.

Un premier bilan de la carte scolaire

Côté bonnes nouvelles, on soulignera que la mobilisation de la Ville, des parents d’élèves et des enseignants a porté ses fruits pour éviter la fermeture de classes prévue dans le cadre de la carte scolaire. Les 7ème classe de Moulin-à-Vent et 4ème du Clos Verger sont maintenues. Par ailleurs, cinq ouvertures de classe sont signalées (dans les écoles maternelles Henri Wallon et Anatole France, l’élémentaire Henri Wallon et les deux primaires Gabriel Peri et Charles Perrault). Côté passif, on notera la fermeture de la 8ème classe à l’école élémentaire Le Charréard et la fusion d’école avec direction unique entre la maternelle Louis Pergaud C et l’élémentaire Louis Pergaud A. Sur le terrain, la lutte se poursuit pour annuler la mesure de blocage de la 11ème classe de l’école élementaire Léo Lagrange.
En termes d’effectifs maintenant, une augmentation sensible a été enregistrée par les services. Ils sont 7405 à être scolarisés dans les maternelles et élémentaires de la ville (soit + 2,8% par rapport à 2007). Les collèges suivent la même courbe avec 2920 élèves (soit + 0,8% par rapport à 2007) tandis que les effectifs dans les lycées d’enseignement général et d’enseignement professionnel subissent une baisse sensible (-4,7%), baisse plus marquée dans les lycées d’enseignement général.
Enfin, les réformes voulues par le Ministre de l’Education Nationale -l’accompagnement éducatif et l’aide personnalisée pour les élèves d’élémentaires en difficulté- aura des incidences sur les actions existantes de la Ville comme les études sportives ou encore l’accueil des enfants dans les maisons de l’enfance. On peut redouter aussi un risque de chevauchements pour les enseignants entre l’aide personnalisée d’un côté et les études surveillées de l’autre.