CENTRE DE RECHERCHE ET D’ÉDUCATION SPORT ET SANTÉ La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N°50- Janvier 2019

, par  Saliha PRUD’HOMME-LATOUR , popularité : 13%

Le CRESS partage les objectifs de la politique sportive éducative municipale. Il intervient auprès d’un public défavorisé et œuvre pour l’accès des publics handicapés à la pratique sportive.

La convention qui nous lie est l’occasion de rappeler que la Ville agit avec volontarisme pour les personnes handicapées. De nombreux bâtiments dont la médiathèque, l’école de musique, le cinéma sont déjà accessibles aux personnes à mobilité réduite. La mise en œuvre de notre agenda d’accessibilité programmée nécessitera 1400 actions et un coût de 7.5 millions d’euros pour l’accessibilité de l’ensemble de nos équipements d’ici 2025.

Un axe de notre projet éducatif de territoire porte sur l’accueil des enfants en situation de handicap. La Ville soutien les 11 classes ULIS (unités localisées pour l’inclusion scolaire) pour l’achat de matériel spécifique. Une classe d’unité d’enseignement pour enfants avec troubles du spectre de l’autisme a été créée en 2016 à la maternelle Anatole France. La Ville a aussi facilité l’installation d’un centre d’action médico-sociale précoce, accueillant 45 enfants de 0 à 6 ans présentant tous types de handicap.

Notre CCAS offre un accompagnement social aux personnes handicapées par des aides de secours exceptionnelles, aides à domicile, soins infirmiers, portage de repas ou études d’adaptation des logements.

Notre Ville poursuit sa politique volontariste et incite, avec l’OMS, l’ensemble des clubs à réaliser la mixité mêlant sportifs handicapés et valides en cohérence avec l’ambition d’un territoire solidaire favorisant l’inclusion de toutes et tous.

Personne ne doit rester sur le bord de la route. Chaque citoyen est acteur de notre société, enfant, jeune, retraité, personne porteur de handicap.