Halte aux propos racistes de Claude GUEANT sur les Comores Par Amina AHAMADA MADI, conseillère municipale, française née aux Comores

, popularité : 64%

Claude GUEANT, Ministre de l’intérieur de Nicolas Sarkozy, a déclaré sur RTL concernant l’augmentation de la délinquance à Marseille : « Il y a une immigration comorienne importante qui est la cause de beaucoup de violences. »

Les élus communistes de Vénissieux ne peuvent accepter ces propos racistes qui s’inscrivent dans une politique d’exclusion, de rejet et de criminalisation de femmes et hommes comoriens et français originaires des Comores.

Le ministre de l’intérieur cherche sans doute à masquer l’échec du gouvernement quant à la lutte contre la délinquance en stigmatisant à tour de rôle les uns et les autres, chaque communauté immigrée en particulier.

Pendant ce temps, certains s’enrichissent sur le dos de l’immigration clandestine ( passeurs, patrons voyous, loueurs de sommeil) sans que ce gouvernement ne se donne les moyens d’arrêter ces pratiques mafieuses.

Que dire des conditions d’exploitation de nombreux travailleurs comoriens qui assurent souvent des travaux difficiles pour des salaires indécents !

Faut-il rappeler au gouvernement le drame de 2009, le crash de l’avion qui a coûté la vie à 130 comoriens de France pour des raisons de rentabilité ? Les familles comoriennes attendent toujours des explications sur ce drame et que des conditions de voyage sûres soient mises en place.

Mr GUEANT a t-il oublié que tous les comoriens nés avant 1975 aux Comores sont de nationalité française ?

La très grande majorité des comoriens qui vivent en France, de nationalité française ou comorienne, aspirent à une vie digne qui leur permette de prendre leur place dans notre pays.

Après ces propos du mépris, de la ségrégation et de l’ignorance, le silence du gouvernement n’est pas acceptable. Nous appellons les comoriens, les progressistes à faire connaître largement leur indignation pour obliger Mr GUEANT à retirer ses propos, pour une reconnaissance digne de cette communauté.

Pour le Groupe des élus communistes de Vénissieux,
Amina AHAMADA MADI, conseillère municipale, française née aux Comores