Syndicat des Grandes Terres Intervention de Pierre-Alain Millet

, par  Assumpta , popularité : 38%

Monsieur le président, cher collègue,

cette délibération concrétise les objectifs de notre plan de mandat
détaillé dans le projet nature du Grand Lyon en confortant le soutien à
la chambre d’agriculture du rhône et à l’association départementale
d’aménagement des structures des exploitations agricoles, pour la
protection et le développement de l’agriculture péri-urbaine.

Nous voterons bien entendu cette délibération, tout en nous interrogeant
sur la cohérence des différentes actions de notre communauté sur ce
sujet. En effet, pendant que nous renforçons avec une convention
pluri-annuelle notre action avec ces deux partenaires, nous réduisons
année après année, notre soutien au syndicat intercommunal du plateau
des Grandes Terres, avec lequel, non seulement nous ne proposons pas de
convention pluri-annuelle, mais nous tardons à confirmer les engagements
pris. Les moyens financiers d’actions qui étaient prévues en 2007 n’ont
toujours pas été débloquées, et nous ne voterons la subvention des
investissements décidés pour 2008 qu’en cette fin d’année 2009.

Le comité syndical unanime du plateau des grandes terres s’est exprimé à
ce sujet dans un voeu récent transmis au vice-président Assi.

Je ne crois pas que les services considèrent l’action du plateau des
grandes terres comme moins pertinente ou moins efficace que d’autres. Au
contraire, le contenu des conventions qui sont préparées entre le
syndicat et le Grand Lyon sont exemplaires des objectifs de protection
de la nature, de maintien de l’activité agricole en relation étroite
avec les paysans, de sensibilisation des promeneurs aux enjeux
environnementaux, à la découverte de cet espace naturel. Le programme
pédagogique diffusé par le syndicat aux écoles est a cet égard exemplaire.

C’est pourquoi je vous remercie de répondre positivement à la demande du
syndicat des grandes terres en revenant au niveau de subvention
précédent, et en créant les conditions d’une stabilité de fonctionnement
par une convention pluri-annuelle assurant la cohérence entre les
objectifs codéfinis par le syndicat et le Grand Lyon et les moyens
financiers correspondants, autant en terme de montant que de date de
versement.