Lettre d’invitation au Conseil Municpal A l’attention des enseignants, des parents d’élèves...

, par  Assumpta , popularité : 22%

Le 8 décembre 2008

Madame, Monsieur,

Les effets de la politique cynique du gouvernement se traduisent dès maintenant dans les mesures annoncées par le ministre de l’Education Nationale, Xavier Darcos : 13 500 suppressions de postes d’enseignants, mise en place du service minimum d’accueil (SMA), suppression du Réseau d’aide spécialisée pour les enfants en difficultés (RASED), interdiction de l’accès à l’école maternelle pour les enfants de moins de trois ans …

C’est l’école de la République, laïque et gratuite qui est au bout du fusil du gouvernement de Sarkozy. C’est l’abandon larvé de notre école maternelle à plus ou moins long terme, c’est l’avenir de nos petits remis en question, la mise en place d’une véritable école de la discrimination, surtout dans les quartiers et villes populaires comme la nôtre.

La communauté éducative (enseignants, parents d’élèves, collectivités territoriales …) se mobilise fortement pour défendre une école publique laïque accessible à tous.

Au prochain conseil municipal, j’ouvrirai le débat sur la scolarité des enfants de moins de trois ans, sur le service minimum d’accueil que la majorité municipale refuse d’appliquer, sur la suppression du RASED. Sur toutes ces questions j’en appelle à un front commun des maires pour résister à ces attaques sans précédent contre notre école de la République.

Sur notre commune, l’Education Nationale refuse l’inscription de 208 enfants de 2 ans. J’ai donc invité leurs parents à participer au prochain Conseil Municipal où seront proposées trois délibérations sur ces questions.

Je vous invite à nous rejoindre dans ce combat et à participer à la séance du conseil municipal de Vénissieux

Mardi 16 décembre 2008 à 18H30 Salle Jacques Duclos Hôtel de Ville de Vénissieux

Votre présence sera un signe fort pour soutenir avec l’équipe municipale, les enseignants et les parents d’élèves.

Je compte sur vous et vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, mes salutations les meilleures.

André GERIN