Tarifs des activités périscolaires Intervention de Jean-Maurice Gautin

, popularité : 18%

Si ce rapport nous parle d’une augmentation de tarifs pour les familles vénissianes. notons que cette augmentation est maîtrisée et limitée.

Elle n’est en effet que de 0,085 € de l’heure. Mais elle est nécessaire pour nous permettre d’obtenir les aides de la CAF. Bref, c’est au fonds la réforme qui l’impose !

Cela illustre de nouveau que c’est bien un désengagement financier de l’état auquel nous assistons. Après la diminution des dotations, après les augmentations d’impôts, c’est encore aux plus démunis que revient la charge de financer des décisions prises par d’autres, nettement plus aisés.

Alors que certains nous réclamaient à cor et à cri plus de commissions de concertation, ils ont fait dans les environs des choix très différent du nôtre, n’hésitant pas à sacrifier l’intérêt de l’enfant à l’intérêt financier, sans discussions préalables, priorisant la paix sociale avec certains, leur permettant de finir leur semaine de travail le vendredi à 11 h 30, avec à la clef, des résultats de votes des conseils d’écoles plus que critiqués et critiquables.

En optant pour un service de qualité, avec du personnel qualifié pour encadrer ce temps périscolaire, nous respectons l’idée de base affichée par cette réforme qui était l’allègement du temps scolaire.

En proposant une grande diversité d’activités sportives ou culturelles, c’est bien l’épanouissement de l’enfant et l’ouverture vers d’autres horizons qui se fera.