T4 - CINEMA : UN PRINTEMPS HISTORIQUE !

, par  Assumpta , Yolande Peytavin , popularité : 41%

T4 - CINEMA : UN PRINTEMPS HISTORIQUE !

15 avril 2009 : ouverture au public du Cinéma Gérard-Philipe (inauguration officielle le 29 avril). 20 avril 2009 : le tramway va relier la Place du Jet d’eau-Mendès-France (Lyon 8ème) au Pôle Hospitalier Portes du Sud à Feyzin, en desservant le pôle multimodal de la gare de Vénissieux, la mairie et la médiathèque Lucie-Aubrac et le quartier des Minguettes en pleine rénovation dans le cadre du Grand Projet de Ville. D’un côté, un cinéma de proximité doté de trois salles flambant neuves, de 104 à 220 places, élément structurant du développement social et culturel au coeur des Minguettes. De l’autre, un cordon ombilical naturel, une ligne verte et fleurie qui connectera sur près de 10 kilomètres physiquement Vénissieux à Lyon.
Alors oui, à plus d’un titre, le printemps 2009 sera historique car notre ville ne ressemblera pas, après ces deux inaugurations, à ce qu’elle a été. Vénissieux est en mouvement -la preuve est sous nos yeux - et le groupe des élus s’en réjouit au plus haut point. Historique, le mot n’est pas trop fort. Car à travers la réalisation de ces deux projets essentiels, c’est aussi la victoire d’une politique volontariste, toujours au service de l’intérêt commun, de la solidarité et de l’exigence républicaine, qui s’exprime. Désenclaver les quartiers défavorisés et les restructurer, refuser la ségrégation territoriale, s’opposer haut et fort à toutes formes de discriminations (l’accès aux services, à la culture -et une culture diversifiée et métissée-, à l’école, aux soins, etc), améliorer le cadre de vie de tous, depuis des années, l’équipe municipale et le groupe des élus communistes oeuvrent en ce sens. Quand les temps sont au cynisme, quand Nicolas Sarkozy vend et démantèle la République au plus offrant de ses amis, ces deux inaugurations sont une réponse en forme d’antidote : oui, une politique solidaire et juste, une politique qui bataille, portera toujours en elle de beaux printemps !

Soutien massif et populaire pour le Cinéma Gérard-Philipe

Le cinéma Gérard-Philipe avait besoin du soutien de ses spectateurs pour dénoncer les recours en justice déposés par UGC et le syndicat Uniciné à l’été 2008. Le moins que l’on puisse dire, c’est que personne n’a manqué à l’appel. Depuis qu’elle a été lancée, la pétition pour défendre le cinéma situé aux Minguettes, et plus généralement les cinémas de quartier partout en France attaqués par les majors, a recueilli quelque 15.000 signatures. Un plébiscite, venu des habitants de Vénissieux, mais également de Lyon, Paris et de nombreux départements du territoire, qui exprime l’attachement à la diversité culturelle et dénonce toute forme de ségrégation territoriale.
La déréglementation en pleine lumière
Les nouvelles directives européennes ont contraint EDF à se consacrer à sa seule activité : la production de l’énergie électrique. De là découle la création de la filiale ERDF, dédiée, elle, à la gestion du réseau de distribution d’électricité. Or la loi SRU et la loi Urbanisme et Habitat obligent les collectivités en charge de l’urbanisme à prendre à leur compte la contribution aux coûts d’extension ou de renforcement des réseaux électriques. Dans le cadre du Grenelle de l’Environnement et des désengagements de l’Etat, il apparaît paradoxal et particulièrement injuste de faire supporter aux communes et aux usagers l’ensemble de ces charges nouvelles, fruit de la sacro-sainte déréglementation !