Tarifs de l’électricité

, popularité : 41%

Serge Truscello

La loi supprime les tarifs réglementés et oblige les industriels, les acheteurs publics ainsi que les collectivités à mettre en concurrence leurs fournisseurs d’énergie.
Dictée par l’Union européenne, cette ouverture à la concurrence devait faire baisser les coûts mais en réalité, les prix du marché ont triplé tandis que les tarifs réglementés sont restés stables.
Le gouvernement Sarkozy/Fillon a fait voter une loi obligeant EDF à vendre 25% de sa production à un prix inférieur à celui du marché. C’est une première dans le monde de la « concurrence libre et non faussée » que d’obliger une entreprise à céder une partie de ses atouts à ses concurrents. Cette ouverture du marché se fait sur le dos des particuliers et aura des conséquences sur la compétitivité des industries fortes consommatrices d’énergie.
Il y a nécessité d’un véritable service public de l’énergie avec un retour d’EDF à son statut d’opérateur public. Dans une période où de plus en plus de Français sont en situation de précarité énergétique, il faut faire en sorte que l’énergie soit accessible à tous.