La Preuve Form’Elle : la pratique sportive des filles au cœur des enjeux de société. Andrée Loscos, Adjointe au Maire, déléguée au sport.

, popularité : 42%

On observe une baisse dans la pratique sportive féminine ses dernières années.

Aujourd’hui seule 10% des adolescentes Minguettes fréquente une activité sportive malgré une offre d’équipement et de clubs très divers sur le plateau. Trop souvent les femmes restent celles qui regardent, un bébé dans les bras, leurs maris sur les terrains. C’est donc un enjeu important que de les voir pousser la porte d’un club. L’enquête menée il y a 2 ans sur les pratiques sportives des filles montrent que, au delà des problèmes financiers, bien souvent les femmes voit le sport d’une autre manière de celles des hommes. Elles ne veulent pas forcément faire de la compétition, elles veulent pouvoir y aller en groupe, en faire un moment de détente et d’échange sans contrainte de régularité. Il est donc primordiale de trouver des solutions pour qu’une nouvelle offre sportive leur soit faite.
Au delà de l’adhésion au club, c’est également leur place au sein de ces clubs qu’il faut retravailler. Comme dans beaucoup de domaine, les femmes restent les bénévoles. Les responsabilités dans les bureaux, dans les conseils d’administration des clubs sont encore trop réservés aux hommes !

L’équipe municipale souhaite soutenir des projets sportifs locaux concernant les femmes parce qu’elles sont de moins en moins nombreuses. C’est un axe de bataille important pour les élus communistes et apparentés.
Cette question est présente au niveau nationale. Elle réclame une attention de l’Etat. On peut noter que des projets tels que « Allez les filles ! », le concours jeunesse et sport « Femmes et sport » ou les aides aux projets sportifs mises en places par le Conseil national pour le développement du sport (CNDS) ou par le Contrat Urbain de cohésion sociale (CUCS) sont engagés.

A Vénissieux, le dépôt des dossiers de demande de subvention la Preuve Form’Elle est aujourd’hui clos. Elle a amené une dizaine de clubs à s’interroger sur la pratique du sport des filles. Avec cette subvention La preuve From’Elle initiée pour la première fois cette année, les clubs, la MJC, la FSGT notamment ont planché pour faire des propositions à la ville afin que les filles s’investissent plus dans le sport. Cette subvention de 2000 euros, sera accordée par partage à deux projets. Une présélection doit avoir lieu en janvier afin de permettre aux dossiers prometteurs d’être retravailler. En mars, les dossiers présélectionnés passeront devant un jury (composé de GPV, CRESS, le CA du OMS, la commission politique sportive de l’OMS et la direction des sports de la ville) afin de décider quels sont les projets les plus porteurs pour développer la pratique sportive des filles.