Reconstruction de la chaufferie visite de chantier

, par  Pierre-Alain Millet , popularité : 20%

Depuis le 1er Octobre 2009, la reconstruction de la chaufferie est lancée. Un projet pour lequel Dalkia a pris des engagements forts. Les nouveaux tarifs s’appliqueront au 1/11/2010, même en cas de retard du chantier, et le coût du projet ne pourra pas dépasser les 6 520 M€ estimés.

La ville suit bien sûr avec attention ce projet et j’ai fait une visite informelle ce Vendredi 12 mars sur le chantier. Car comme tout le monde, j’attends avec impatience la mise en fonctionnement de cette chaufferie qui va nous redonner une certaine indépendance des spéculations sur le pétrole...

Chacun sait que cet hiver a été froid, avec une chaufferie qui n’avait que du fuel a bruler, et que le prix a été élevé tout l’hiver, ce qui nous fait un prix du Mwh qui tourne autour des 50€... On en reparlera dès le mois d’avril quand nous aurons avec la fin de l’hiver une idée précise du coût de la saison de chauffe.

Visite conduite par la chef de chantier Dalkia qui pilote ce projet important... Bonne nouvelle la semaine du 8 mars, journée de la femme, c’est une jeune femme ingénieur énergique qui conduit ce projet et pilote les équipes... d’hommes principalement !

Première impression, chantier impressionnant. Ce n’est pas du tout une petite chaudière, et les volumes installés dans le batiment sont énormes... Visiblement, on ne peut pas en mettre plus...

Les fours sont en train d’être fabriqués. Les tubes qui avaient été testés en usine ont été remontés sur place et des ouvriers sont en train de monter autour des tubes le four lui-même avec ses plaques de protection. Une sorte de mousse réfractaire sera ensuite coulée à l’intérieur pour assurer l’isolation.

Une nouveauté sur cette chaufferie. L’eau entrante sera d’abord réchauffée par les fumées sortantes, ce qui permet d’augmenter le rendement puisqu’on utilise plus d’énergie produite en récupérant celle qui partait avant avec les fumées...

On peut noter que si le fournisseur des chaudières est une entreprise allemande, certains systèmes sont fabriqués en France, comme cet échangeur... L’industrie Française a encore sa place !

Nouveauté encore.. toutes les installations sont doublées pour rendre les deux chaudières le plus indépendante possible. Si l’une doit être arrêtée pour maintenance, l’autre pourra continuer. C’est vrai depuis l’alimentation jusqu’au traitement des fumées avec des filtres à manches séparés

Tous ces travaux se font après avoir enlevé le toit.. car impossible sinon de déposer les différents composants à l’intérieur. Le toit sera bien sûr remonté à la fin du chantier. On peut noter que la cheminée est un des rares systèmes qui reste commun aux deux chaudières

D’un point de vue planning, les objectifs sont pour l’instant tenus. Par sécurité, les responsables ont décidé de faire travailler les équipes 6 jours par semaine. Il faut savoir que ce sont 22 personnes qui travaillent sur le chantier.

D’un point de vue financier, pas de dérive pour l’instant. Mais comme prévu dans le contrat, la ville lors d’une visite "officielle" fera le point avec Dalkia. Nous espérons bien que le cout sera finalement plus bas que prévu..