La lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux N° 61 - mars 2021
L’énergie d’agir et de construire des solidarités.
Edito + lettre n°61 à télécharger
Article mis en ligne le 29 mars 2021

par Pierre-Alain Millet

Pour les vaccins, c’est terrible. Le groupe AstraZeneca confirme qu’il ne peut respecter les livraisons prévues. Son vaccin d’abord autorisé est suspendu, puis ré-autorisé. Il était pour les moins de 50 ans, puis finalement, est réservé aux plus de 50 ans.

Toujours aucune production de vaccins en France et il faut attendre la répartition des livraisons par la Commission européenne. SANOFI annonce son vaccin pour la saint- glinglin. La Russie autorise les pays qui le veulent à produire son Spoutnik V et l’Allemagne tient tête à l’Union européenne qui refuse de diffuser ce vaccin qui serait un des meilleurs…

Dans ce contexte, les Vénissians sont d’abord préoccupés par les contraintes du quotidien, partagés entre la crainte de la maladie, les difficultés sociales, et la fatigue du confinement. Les associations ne peuvent se réunir, la ville n’a pas le droit d’ouvrir les salles. Les initiatives publiques du printemps sont annulées ou en format réduit. Si on ajoute les violences qui font le tour de l’agglomération, on peut se dire qu’on ne va pas s’en sortir, et c’est l’individualisme qui peut dominer.

Pourtant, les Vénissians ont toujours trouvé l’énergie d’agir, de construire des solidarités qui redonnent confiance.

C’est pour cela que l’enquête « Vénissians, la parole est à vous » est essentielle. La semaine de la participation en avril sera l’occasion de montrer une ville citoyenne, une ville qui résiste et se bat, une ville qui s’organise malgré les contraintes, une ville qui va se donner les outils pour faire vivre la démocratie locale.

Cela nous permettra de nous serrer les coudes pour vivre cette longue période de contraintes.