Christophe Girard confirme, à droite toute !

Christophe Girard confirme. Il n’a pas apprécié au conseil municipal du 8 avril de se voir rappeler sa proximité avec l’extrême-droite. Alors il témoigne dans le Progrès du 18 avril, évoquant une "altercation verbale violente" avec Damien Monchau, élu du Front National. Mais pourquoi cette altercation ? pour lui reprocher d’avoir été candidat en 2015 ! Rappelons que c’est Christophe Girard qui avait fait annuler la première victoire de Michèle Picard en 2014 au motif de l’irrégularité de la liste FN...
Donc ce que souhaitait Mr Girard, c’était de récupérer l’électorat du FN, voire même de faire liste commune avec le FN ? Et c’est ne pas y être arrivé qui le met en colère jusqu’à cette "altercation verbale violente"...

Mr Girard confirme ainsi qu’il est le candidat de la droite "dure", la droite du vicomte De Villiers, la droite qui aimerait bien avoir les électeurs du FN, qui cherche sa recomposition dans l’alliance avec l’extrême-droite ! Il n’apprécie pas, mais c’est lui qui le dit !